Crazy Orc, jeu de rôles et de figurines à Lyon
Vous êtes ici : Accueil » Jeux » Jeux de rôles » Ars magica : règles avancées pour le laboratoire

Ars magica : règles avancées pour le laboratoire

D 25 novembre 2012     H 14:58     A ships     C 0 messages


agrandir

Les différents travaux que l’on peut réaliser dans un laboratoire.

Laboratoire

Le laboratoire peut être utilisé pour effectuer plusieurs taches, comme par exemple extraire du vis ou encore créer un nouveau sortilège.

Dans un premier temps il est nécessaire de calculer votre capacité de laboratoire :
[forme]+[technique]+[intelligence]+[magic theory]+[aura]

Extraction de vis

Un mage peut si il le désire extraire du vis de son environnement magique (une zone avec une aura magique). Pour cela il faut calculer son total de laboratoire en creo vim et pour chaque tranche de 10 points le mage crée un point de vis vim. Le processus prend une saison.

Transfert de vis

Un mage peut très bien transférer du vis d’un objet à un autre objet. Cela ne lui prend qu’une journée et peut être fait en même temps qu’une autre activité saisonnière.
À noter que le transfert de vis d’un élément à un autre ne change pas la propriété de vis. Vous pouvez très bien transférer du vis aquam dans une gemme (qui est plutôt terram) mais le vis restera de type aquam.

Chaque objet a un nombre de point de vis maximum. Ce tableau se trouve page 97 du livre de règles.

Apprentissage d’un sort part un professeur

JPEG - 55.6 ko

Un mage peut enseigner un sort. Cela prend une saison à apprendre.

  • Le nombre de niveaux que l’élève peut apprendre correspond au plus grand total de laboratoire du professeur.
  • le professeur ne peut pas enseigner des sorts plus puissants que son total de laboratoire.
  • l’élève ne peut pas apprendre des sorts plus puissants que son total de laboratoire.

Par exemple :

Le professeur X a un creo ignem lab total de 50 et perdo terram à 25.
L’élève toto a un creo ignem de 30 et un perdo terram de 20.

L’élève peut apprendre 2 sorts de creo ignem de niveau 25.
Il peut apprendre 2 sorts de perdo terram de 20 et un sort de creo ignem de 10.

En revanche il ne peux pas apprendre 3 sorts de perdo terram de niveau 20, ni un sort de creo ignem de niveau 30. Pas en une saison en tout cas.

Inventer un sort

Inventer un sort est quelque chose de difficile et qui prend du temps si vous partez de zéro. Vous pouvez commencer par un sort qui est similaire ou par un texte de laboratoire.

  • Dans un premier temps vous devez connaitre l’effet désiré. Pour cela allez voir dans les guidelines de chaque sort qui vous donneront une base.
  • Ensuite vous devez choisir la magnitude pour chaque caractéristique. Pour chaque magnitude supplémentaires vous ajoutez 5.
  • Une fois que vous avez le niveau total du sort, il faut calculer la durée de création.
  • [lab total ] - [niveau sort] : ceci vous donne le nombre de points que vous pouvez gagner par saison.
  • Vous divisez le nombre de niveaux de sort par ce résultat et cela vous donne le nombre de saisons pour étudier ce nouveau sort.

Par exemple :

Vous avez 36 en creo ignem lab total. Vous voulez que votre bâton s’illumine.

  • La base est de 3.
  • Target : personnal => +1
  • Duration : concentration => +1
  • Range : part => +1

Ce qui nous donne 3 +5 +5 +5 = 17
36 - 17 = 19

Par saison vous pouvez emmagasiner 19 points et donc inventer le sortilège en une saison. Si vous voulez créer un petit soleil le temps de la concentration,
il faut augmenter de 2 magnitudes le range et de 1 magnitude la duration soit 3+17+10+5 = 35
Donc 35-36 =1. Vous emmagasinerez 1 point par saison, soit 35 saisons ce qui correspond à 8 ans et 3 saisons.

Range Durée Cible Magnitude
Personnel Momentané Individuel/cercle 0
Toucher/contact visuel Concentration/diamètre (2 minutes) Partie 1
Voix Soleil/anneau Groupe/salle 2
Vision Lune Structure 3
Arcane connection Année Frontière 4

Inventer un sort similaire

JPEG - 371.4 ko

Si un mage connait un sort similaire, il obtient un bonus pour la création de ce nouveau sort. Le bonus est le nombre de magnitude du sort similaire le plus puissant (ça ne sert à rien d’en avoir plusieurs qui se ressemblent).

Un sort similaire est :

  • Même effet à magnitude différente.
  • Effet relativement similaire à cible, durée et portée identique.
    Le calcul final est : lab total + bonus.

texte de laboratoire

Écrire un texte de laboratoire

Premièrement un mage écrit des texte de laboratoire lorsqu’il invente un effet, enchante un objet ou étudie un objet. Ces textes ne sont lisible que par l’auteur ! Si un autre mage veux les utiliser, il doit les traduire, ou le mage en question doit les réécrire.

Cependant vous pouvez écrire vous-même un texte de laboratoire, ce qui équivaux à écrire un livre sur les sort et enchantement que vous connaissez ou que vous étudiez. Vous pouvez écrire ou réécrire plusieurs textes en une saison. La limite est la suivante :
latin x 20 niveaux

Vous pouvez aussi décider de copier des textes. La limite est la suivante :
profession scribe x 60 niveaux

Quand on parle de niveaux on entend les niveaux de sort. Par exemple si j’ai 5 en latin j’ai droit à 100 niveaux par saison, soit 4 textes sur des sorts de niveau 25.

Utiliser un texte de laboratoire

Pour utiliser un texte il faut :

  • Le texte en question
  • Les niveaux nécessaire pour effectuer le sort
  • une saison
  • Que le texte soit compréhensible

Traduire un texte de laboratoire

Un mage, quand il étudie, invente un sort ou enchante un objet, ne prend pas garde à ce qu’il écrit, ou encore utilise des abréviations ou utilise un code pour le rendre secret. Un autre mage peut tenter de traduire ces bribes et d’en faire un véritable texte de laboratoire. Chaque saison pendant lesquelles vous étudiez le texte source, vous accumulez des points correspondant à votre lab total dans la technique et forme en question. Lorsque votre niveau dépasse le niveau de l’effet cherché, vous comprenez le texte et vous pouvez créer un texte de laboratoire compréhensible par la suite.

Vous n’êtes pas obligé d’avoir la capacité d’apprendre le sort pour pouvoir le traduire.

L’apprentissage du sort, si vous avez la capacité, est automatique.

Écrire un livre

Il y a deux sortes de livre : les summae et les tractati.

  • Le summa permet de gagner des points d’expériences dans un domaine jusqu’à certain niveau qui est déterminé par le niveau du livre.
  • Le tractatus, quant à lui permet de prendre des point d’expérience sans aucune limite.

Pour plus de renseignements sur l’expérience en lisant un livre voir l’article correspondant.

Pour écrire un livre Le personnage a quelques contraintes :

  • Il doit avoir au moins 5 dans l’art ou 2 dans la compétence pour pouvoir écrire un livre.
  • Il doit aussi avoir un score de 5 au minimum dans la langue dans laquelle il veut écrire le livre.
  • On peux écrire un livre pour n’importe quelle compétence ou art. En revanche il y a certaines compétences qui ne peuvent pas être apprises directement par des livres. C’est le cas des compétences surnaturelles pour lesquelles un maitre est nécessaire.
  • Il est possible d’écrire un livre sur un sort en particulier.

Le summa

Écrire un summa peut prendre plusieurs saisons. Chaque summa est caractérisé par deux facteurs :

  • La qualité
  • Le niveau

Pour écrire un summa le mage définit par avance le niveau de celui ci. Il ne peut excéder la moitié de l’art ou compétence en question.
Par exemple si le mage à 24 en ignem, le niveau du summa ne peut excéder 12.

La qualité du summa se calcul de la façon suivante :
communication + bonus vertu + 6

Si le niveau du summa fixé est en-dessous du niveau maximal on ajoute 1 point de bonus par niveau de différence dans les arts magiques et de 3 points par niveau pour les compétences. Ce bonus ne peut excéder intelligence x 2.

Pour connaitre le nombre de saison nécessaire à l’écriture d’un summa, vous prenez le niveau de votre summa et vous le divisez par communication+langage. Vous arrondissez au supérieur, et vous obtenez le nombre de saisons nécessaires.

Le tractatus

Le tractatus s’écrit en une saison. Sa qualité est la seule caractéristique qui se calcule de la manière suivante :
communication + bonus vertu + 6

Le nombre de tractatus est limité. Il ne peut dépasser :

  • 1/2 de la compétence en question (arrondi au supérieur).
  • 1/5 de l’art en question (arrondi au supérieur).

Copier un livre

Vous pouvez très bien copier un livre. Les règles sont les suivantes :

Copie consciencieuse

  • 1 Tractatus par saison
  • 6+profession(scribe) summae

Copie rapide

  • Copie consciencieuse x 3
  • Qualité -1 pour chaque copie.

le laboratoire en jeu

Aide dans le laboratoire

Vous pouvez être aidé dans votre laboratoire par un autre mage ou un apprenti magicien. Le bonus est le même : vous ajoutez à votre lab total l’intelligence + magic théory

Vous pouvez avoir plusieurs aides en même temps. En revanche il vous faudra user de votre compétence leadership pour en diriger 2. Chaque point en leadership augmente d’une personne en plus.

Multiple activités de laboratoire

Vous pouvez faire plusieurs activités de laboratoire dans la même saison car certaines ne nécessite pas toute une saison pour l’effectuer. Elle doivent respecter les règles suivantes :

  • Elles doivent être du même type : apprentissage, lecture, créer des potions, enchanter un objet).
  • Et être de la même technique et forme.

Pour effectuer le calcul, additionnez simplement les niveaux de chaque activité et appliquez votre lab total.

Si vous voulez faire de l’expérimentation arcanique, vous ajoutez un simple lancer de dé + les modificateur de risque. En revanche le résultat extraordinaire impactera toutes les activités réalisées de la saison.